Ô Jardin d\'Eden

Ô Jardin d\'Eden

L'étang ou le paradis de papa


 

Notre petite perle au coeur du marais poitevin ...

Ce petit coin d'Eden, papa l'a toujours connu, et c'est là qu'il se rendait tous les jours ; il y cultivait un jardin potager foisonnant, il y pêchait, il y tchatchait avec ses copains d'enfance ...
il n'a pas eu le temps d'y installer sa "cabane au canada", mais je ne désespère pas de la fabriquer un jour prochain !

 

Ondée impressionniste 

Un coin paisible...

 

Quand j'étais petite, il existait un point d'eau, un marécage à l'emplacement de l'actuel étang ; C'est en 1992 que papa a décidé de réaliser son rève : agrandir ce "trou" et en faire un véritable étang. Le résultat est à la hauteur : une perle d'eau dans un écrin de verdure ! J'ai hérité de ce paradis, et je me sens investie d'une mission bien agréable, celle de faire vivre ce coin de marais poitevin sans le dénaturer, ce qui était sa philosophie.

 
Inauguration de la plaque
Le plan d'eau est situé sur une ancienne tourbière

Une tourbière est une zone humide composée par l'accumulation progressive de la tourbe, un sol caractérisé par sa très forte teneur en matière organique, peu ou pas décomposée, d'origine végétale. C'est un écosystème particulier et fragile dont les éléments en font un puits de carbone, car il y a plus de synthèse de matière organique que de dégradation.

On a recensé 3 variétés d'orchidées à l'étang

 

La richesse botanique y est remarquable ! Les orchidées font partie de ce patrimoine fragile qu'il faut participer à conserver.

 

La friche et l'abandon des espaces sont la première menace pour la biodiversité dans le marais. C'est pourquoi il nous parait important de contribuer au maintien de cette biodiversité de notre étang et de ses environs immédiats en l'entretenant régulièrement.
Dans les marais, les fossés et les canaux doivent régulièrement être curés (vases) et protégés des espèces envahissantes (jussie, ragondin,…), les points d'eau doivent être nettoyés, les prairies doivent être fauchées, les boisements doivent être entretenus…
Sans entretien, nous le voyons déjà malheureusement à certains endroits, les espaces se ferment rapidement et sont colonisés par une flore banale. Cette évolution  de la flore entraine rapidement une régression considérable sur le plan de la faune.


Le gardien du paradis

Contrairement au jardin, nous conservons volontairement un aspect "sauvage" à l'endroit...pour le plus grand plaisir des êtres qui me sont chers

 

 

 

Lutter contre les espèces envahissantes :

Ici comme dans tout le marais, les espèces envahissantes, végétales et animales, menacent la biodiversité en se développant de manière importante au détriment des espèces locales :

les plantes aquatiques : la jussie, la Myriophylle du Brésil, l'Elodée dense ; Chez nous, cette dernière se propage entre les nénuphares. Nous n'avons pas trouvé comment la combattre.

 

 Lotus et elodées se cotoient

 

On peut apercevoir les algues intruses autour des nénuphares

Les espèces animales : Ici comme dans tout le marais, le ragondin pose également un grave problème sanitaire, puisqu'il est porteur de la leptospirose. Des cas de bovins malades et malheureusement de personnes fréquentant les eaux du marais sont déjà à déplorer. La lutte contre les ragondins est active dans notre zone, comme dans tous les alentours, mais elle doit pouvoir montrer une meilleure efficacité car malgré les efforts réalisés jusqu'à présents la prolifération de cette espèce n'a pas pu être jugulée.


Il est reposant de se promener autour de l'étang avec pour accompagnement le bruissement du vent dans les peupliers et les chênes.

L'environnement prend progressivement une part plus importante dans nos préoccupations ; Nous avons conscience de la nécessité impérieuse de le préserver. Dans le Marais Poitevin, comme ailleurs, d'énormes progrès peuvent être faits dans ce domaine.


A la tombée du soleil, l'endroit est encore plus serein.

A l'étang

Mon père voulait le lieu traditionnel, avec sa 'plate", le bateau emblématique du marais poitevin

 

 

A l'étang

 
 
 Lotus rose
Il respire l' exotisme, avec ses variétés de nénuphars. Ici, le lotus rose.





03/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres