Ô Jardin d\'Eden

Ô Jardin d\'Eden

L'automne s'étire

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure.

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul VERLAINE

L'automne a cela de magique qu'il illumine la nature ; Les bouleaux à canots (betula papyrifera) devant la maison en sont l'illustration


L'automne : les couleurs chaudes comme un clin d'oeil aux frimas qui arrivent !




Tout flamboie : le charme pyramidal au fond, le petit Nandina à gauche, le Lilas des indes, les bouleaux...



Et même le prunus colonnaire (prunus amanogawa) ; En arrière plan à droit, les cornouiller vont perdre leurs feuilles mais leurs écorces fluo feront vite sensation auprès des passants


Le parotia de Perse


Le cotinus pourpre



Les erables champetres


Un plaisir de l'automne : les fruits ! ici le tout jeune cognassier est déjà plein de fruits ...


... de très gros fruits, il porte bien son nom de "Monstrueux de Vranja"


Petit à petit le calme revient, y compris dans la luminosité, c'est la saison apaisante




02/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres